On n’y trouve pas de route, même pas de chemin, peut-être une trace et sur la carte, c’est tout jaune, pendant 3 jours, Mohamed nous a fait découvrir son désert et sa vie de bédouin avec ses 3 dinosaures…Euh…dromadaires.

 

IMG_2404

 

P4010538

 

P4020570

3 jours de sable blanc, ou plutôt de grains blancs, car les dunes, toutes les heures, prenaient une allure nouvelle. Le plus simple pour s’en rendre compte est de regarder l’album photo. Il ne vous montrera pas par contre tout le plaisir que nous avons eu dans ces dunes : les pieds nus dans le doux sable frais du matin, les chansons de Mohamed le soir au coin du feu, les campements silencieux comme nulle part ailleurs, ou les ciels nocturnes étincelants d’étoiles. Combien de mots doivent avoir les Touaregs pour le sable ? Il se décline en tellement de formes qu’il faut savoir décrypter pour naviguer au plus juste. Nous étions comme des gamins à monter sur les dunes, à observer les traces de loups, fennecs, ou scarabées, chercher les roses des sables, les pointes de flèches, ou à jouer encore aux robinsons des sables avec notre cahute dans les hautes herbes, nos dinosaures personnels, notre cuisine au feu de bois et notre pain des sables craquant sous la dent. On a même découvert le campement bédouin de la famille de Mohamed. Le désert, c’était tout chaud, on y a même vu un scorpion, mais on s’y est plu.

 

IMG_2599

 

P4010527

 

IMG_2595

 

IMG_2640

 

P4010534

 

 

 

IMG_2652